Patrimoine urbain

Tours Saint Hilaire - Génicart

La réhabilitation des trois tours Saint-Hilaire (387 logements) est emblématique de la requalification urbaine du quartier Génicart à Lormont, la plus conséquente  en Aquitaine. Le projet piloté par Domofrance a été confié à l'agence d'architecture LAN qui a opté pour un renouvellement complet des enveloppes extérieures en façade. Le traitement des façades a transformé la structure des bâtiments et a permis d'améliorer leur performance énergétique. Des espaces supplémentaires ont pu être générés dans les logements grâce notamment à l'agrandissement des loggias.  A l'extérieur, sur l'esplanade centrale, une grande structure de jeu est destinée aux enfants du quartier. L’agence LAN a été sélectionnée en 2016 pour exposer le projet à la Biennale de Venise. Photographies et maquettes des tours du quartier sont visibles par des milliers de visiteurs.

« A bas bords » – quai Chaigneau-Bichon

Les architectes de renommée internationale, Jean Nouvel et Mia Hägg ont conçu en 2011 sur les quais de Lormont le projet  "A bas bords" pour le compte de La Foncière logement

Ce programme immobilier de 26 appartements en duplex et triplex, offre des espaces à vivre généreux et lumineux et une vue sur un paysage de bord de Garonne exceptionnel.  L'ensemble à l'architecture très moderne est parfaitement intégré au site. Le bâtiment se décompose en un côté rue — lignes droites soulignées par une coursive — et en un côté rive, comme un empilement de containers noirs et vitrés posés sur le quai.

De l’un à l’autre, les halls d’entrée créent comme une venelle pour connecter le passant au fleuve et l’emmener à l’arrière, ouvert à tous.

Cet ensemble résidentiel a reçu le Prix Agora 2012 (logement collectif).

Mia Hägg sur le projet du Lormont

Les Akènes – La Ramade

L'éco-quartier des Akènes, au coeur du nouveau quartier de la Ramade, est un programme immobilier novateur et ambitieux qui a permis la requalification d'une ancienne friche industrielle. Orchestrée par Clairsienne en concertation avec la Ville, cette vaste opération d'aménagement signée par l’Atelier Bouriette & Vaconsin articule qualité paysagère et architecturale avec mixité des usages. L'éco-quartier réunit habitats, commerces, services et équipements publics à fortes exigences environnementales. 100% des  constructions sont labellisées BBC . La chaufferie bio-masse implantée sur le site fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire pour tout le quartier. La présence paysagère y est privilégiée renforcée par le parc central, véritable bulle d’oxygène à contempler, à préserver et à pratiquer. Le projet des Akènes a obtenu en 2012 le "trophée d’or " de l'aménagement pour ses qualités paysagères, écologiques, sociales et économiques.

Place Magendie – Carriet

La place Magendie remonte à la construction de la cité Carriet dans les années 50/60. Ceinturée de résidences et de commerces de proximité, la place a longtemps structuré le quartier en y jouant  un rôle majeur d'animation.   La requalification urbaine du Haut Carriet et l’arrivée du tramway dans les années 2000 ont permis à la Ville d'insuffler une nouvelle dynamique à cet espace public. Réhabilitée en 2015, la place Magendie a été restructurée en esplanade ouverte sur l'extérieur, vaste parvis au sol coloré, agrémenté de mobilier urbain et doté d'un éclairage aux effets très graphiques. Ses commerces en pied d'immeubles, son petit marché hebdomadaire et ses animations ponctuelles y recréent peu à peu du lien social et de la convivialité. L'aménagement a été réalisé par les architectes paysagistes de EXIT Paysagistes, en collaboration avec les concepteurs lumière Wonderfulight et les consultants en ingénierie Iris Conseil.

La tour Carriet

La tour Carriet est emblématique du quartier Carriet construit entre 1949 et 1965 par l’architecte Vianne-Lazarre. Cet immeuble de  13 étages date des années 60 lors de la création de la cité Carriet.

Elle offre un panorama exceptionnel sur la Garonne , le bâtiment se voit de loin, de jour comme de nuit. Remis au goût du jour en 2004, la Tour se pare de gardes corps en verre réfléchissant et les antennes de communication sont habillées.

Pour mettre encore plus en valeur ce phare lormontais, le concepteur-lumière Anton Olano met en lumière le bâtiment.