Halte fluviale

Lormont par sa position géographique en bordure de fleuve a

La pêche et la construction navale font également partie intégrante des activités économique de la ville.
ongtemps été le passage obligé des voyageurs venant de Bordeaux depuis le nord et l’est du pays. Un « peyrat », bâti sur des pieux de bois et des murettes, rendit possible l’accostage des bateaux. Dès 1845, le port est animé par de nombreux terrassiers embauchés pour la construction du chemin de fer de Paris à Bordeaux. Un quai empierré, « la cale », fut bâti en pente douce pour haler au sec les yoles au repos ou à réparer. Vers 1865, un appontement flottant accueillit les petits bateaux à vapeur « Hirondelles » puis « Gondoles » qui assuraient une ligne régulière de traversée vers Bordeaux. Aujourd'hui des appontements modernes ont été installés pour les pêcheurs et les plaisanciers. Le port accueille la navette fluviale de Bordeaux Métropole. Les berges de Garonne sont redevenues un lieu de promenade et de détente avec la place Aristide-Briand réaménagée, retrouvant ainsi sa vocation d'antan, lieu d'échange et de convivialité.

Lormont, par sa hauteur dominant La Garonne, a longtemps été un îlot emmergeant des marécages de l'entre-deux-mers. Site défensif, puis lieu de villégiature des Bordelais, Lormont est une terre viticole à partir du XVIIe jusqu'au début du XXe siècle.

A Lormont Au XIXe siècle, le dimanche les bateaux accostent pour déposer les Bordelais venus se divertir dans les nombreuses guinguettes bordant le fleuve qui servent les "aloses" (savoureux poisson de l'estuaire), les "gratons" (charcuterie locale) accompagnés d'un petit vin blanc régional.
Le XXe siècle apporte l'industrie et la cimenterie locale extrait les pierres calcaires du coteau nécessaires à la construction des bâtiments et habitations. Après la seconde guerre mondiale, la forte croissance industrielle fait affluer de nombreux travaileurs étrangers et leur famille pour lesquels la ville edifiera les cités situées dans le haut Lormont (Les 4 Pavillons, les quartiers de Génicart, du grand Tressan et la cité Carriet).

Entre les deux guerres, la place connut une vie tranquille avec l’afflux des bordelais les dimanches et jours de fêtes. Aujourd’hui des appontements modernes ont été installés pour accueillir les plaisanciers et la navette fluviale de Bordeaux Métropole. La place retrouve progressivement sa vocation festive notamment l’été avec les marchés gourmands et la traditionnelle fête du 14 juillet. a place Aristide Briand est toujours aussi agréable avec ses quelques terrasses de café et de restaurants… Et un point de vue inédit sur le pont d’Aquitaine, véritable Golden Gates bordelais, construit en 1967.La place Aristide Briand est un des lieux les plus emblématiques de Lormont. Reliant le port et la ville, cette place fut longtemps un lieu de vie intense. Véritable ouverture sur Bordeaux, la Garonne est un atout majeur pour la commune.  

Informations annexes au site