Emploi, Insertion, Solidarité

Chantiers participatifs

Les chantiers participatifs visent à faciliter le retour à l’emploi de personnes en difficulté. Une dizaine de chantiers en cours ou à venir sont programmés d’ici à fin décembre.

Mis en ligne le

L’insertion par l’activité économique permet à des publics éloignés de l’emploi et rencontrant des difficultés de s’insérer. La Ville de Lormont met ainsi en place des chantiers collectifs en direction des jeunes et des moins jeunes. C’est le cas depuis quelques mois sur le quartier Saint-Hilaire grâce à un partenariat avec Domofrance. Un local situé en rez-de-chaussée (et mis à la disposition de la Ville) et le hall d’entrée de la tour 17 viennent de faire l’objet d’un chantier peinture de trois semaines. Cette action a permis de remettre quatre habitants du quartier en situation de travail.

Des chantiers remobilisant

L’Association Familiale Laïque de Bordeaux a assuré l’encadrement technique des participants. Mouna Mniai, consultante, l’accompagnement individuel.

«  Mon rôle est de suivre individuellement chacun d’eux, de les mettre en confiance pour les aider à trouver des solutions à leurs diverses problématiques, et pas seulement celle de l’emploi. Pour certains, elles peuvent être lourdes, comme l’absence de domicile fixe, des addictions ou la violence conjugale. Bien souvent, ces problématiques sont invisibles, bien cachées. Seule la confiance peut aider les gens à se laisser aller à en parler ».  

Disposer d’un accompagnement individuel permet à chacun de poursuivre son parcours d’insertion à l’issue des chantiers. Certains s’orienteront vers un CDD. D’autres vers une formation qualifiante. 60 % des participants en moyenne retrouvent l’envie et la possibilité d’une vraie réinsertion professionnelle et sociale.

Une utilité sociale

« Il n’est pas question d’abandonner les gens une fois le chantier fini. Le suivi individuel que j’assure permet de les accompagner dans leur recherche d’emploi, de préparer avec eux les entretiens d’embauche, de faciliter des démarches administratives, d’aider dans la construction de leur projet de formation ou de création d’activité, ajoute Mouna. Je travaille pour cela avec un réseau de partenaires sur la rive droite. Replacer ces personnes dans une dynamique de travail, sur des tâches valorisantes et utiles socialement, en l’occurrence ici utiles au quartier, c’est aussi changer le regard des habitants sur leur quartier ».

La Ville de Lormont encourage ces chantiers collectifs. Elle bénéficie du soutien de l’État, de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Gironde et de Domofrance.

Plusieurs actions du même type sont programmées jusqu’à fin décembre, parmi lesquelles  un chantier d’embellissement de la place Saint-Hilaire, un chantier propreté et un sur la  lutte contre le gaspillage alimentaire.