Education

De grands projets pour la petite enfance

L’arrivée d’une nouvelle directrice à la tête du SIVU coïncide avec des changements importants et des projets majeurs dans le secteur de la petite enfance à Lormont.

Mis en ligne le

Flore Moreno a pris en février ses fonctions de directrice du SIVU, syndicat intercommunal et clef de voûte du secteur petite enfance. Femme de dossiers, la directrice est aussi animée d’une fibre sociale qu’elle compte cultiver au contact des familles et des équipes.

 

« Après des débuts dans le commerce international, j’ai travaillé dans le secteur de l’aide à domicile, précise Flore Moreno. Puis j’ai dirigé un centre communal d’action sociale près de Tours, avant de m’occuper des établissements médico-sociaux et des résidences autonomies d’Indre-et-Loire. Je suis ravie d’intégrer ce poste qui correspond pour moi à un changement de région et de vie. Le secteur de la petite enfance offre une formidable liberté d’action. Les personnels d’intervention sont très motivés par leurs missions auprès des enfants. C’est un vrai bonheur professionnel ».

 

En lien avec les deux vice-présidents du SIVU, Vincent Coste pour Lormont et Claudine Chapron pour Cenon (les maires des deux communes assurant chacun à leur tour la présidence), Flore Moreno va avoir l’occasion de mener à bien de nombreux et ambitieux projets au cours de ce mandat municipal.

 

Quatre LAEP déployés dans les quartiers, création d’un relais petite enfance

Dès septembre, deux nouveaux LAEP ouvriront, à Alpilles-Vincennes le lundi matin et à la maternelle Paul Fort dans le bas Carriet le mercredi matin. Ils renforceront les deux accueils existants à Saint-Hilaire et à Mireport.

 

« Ces lieux d’accueil parents-enfants, en accès libre et anonymes, connaissent un succès perceptible depuis le dé-confinement, soulignent Flore Moreno et Vincent Coste. Ils forment un espace privilégié pour sociabiliser les enfants avant la maternelle, travailler sur la parentalité, susciter des rencontres et toucher des familles isolées. Les dates  d’ouverture restent à préciser »

 

Fin 2021-2022 verra la création du Relais Petite Enfance dans les locaux de Didée, à Brassens-Camus.

« Ce nouveau lieu va naître de la fusion du PAIPS, le point d’accueil info parents, et du RAMPE, le relais d’assistantes maternelles, indique Vincent Coste. Il permettra de souder les liens entre les deux structures et sera le nouveau point d’entrée unique vers les lieux d’accueil. Nous l’avons créé dans un souci de cohérence et d’amélioration de l’information aux familles, en lien avec la CAF ».

 

Recrutements et renforcement des équipes

Ces restructurations amènent tout naturellement les équipes à se renouveler et à se renforcer : outre le recrutement de Flore Moreno, on note une nouvelle direction à la crèche de la Ramade en 2020, la consolidation des équipes du PAIPS et du RAMPE, des recrutements pour les nouveaux LAEP…

 

« En revanche, nous manquons toujours de deux ou trois assistantes maternelles ainsi que d’auxiliaires de puériculture dans les crèches, déplore l’élu. Travailler pour une commune offre pourtant aux assistantes maternelles une sécurité et un cadre administratif. Et pour les parents, c’est l’assurance de bénéficier d’une remplaçante quand la nounou est malade. »

La relève est assurée : un partenariat est en cours avec Hygie Formation, centre de formation lormontais qui prépare entre autres au CAP petite enfance. Dès septembre, des élèves pourront être accueillis en stage ou en apprentissage au sein des lieux d’accueil petite enfance des deux communes.

 

Parallèlement, deux gros chantiers vont sortir bientôt des cartons du SIVU. Le premier vise la refonte des modalités d’accès aux places en crèche. La réflexion est en cours pour structurer les critères d’attribution afin de mieux répondre aux demandes toujours très nombreuses. L’objectif est de répondre positivement à un maximum de types de familles, dans un souci de transparence.
La mise en place du nouveau système, plus équitable et plus transparent, s’étalera progressivement jusqu’en 2022 après une phase-test en octobre prochain.

Autre grand projet du mandat municipal, au terme nécessairement plus long : la construction de la future crèche, validée mais pas encore amorcée.

« La crèche collective intercommunale est vieillissante et sa remise en état nécessiterait des coûts importants. Nous avons opté pour une séparation géographique des crèches lormontaise et cenonnaise, qui seront toujours gérées par le SIVU », indique Vincent Coste.

 

 

Le projet lormontais est le plus avancé. Le lieu sera éco-responsable, intégrant les notions de respect et de lien avec la nature et l’environnement dans ses activités. L’emplacement a été volontairement choisi au cœur d’Alpilles-Vincennes, pour son statut de « quartier Politique de la ville », proche des écoles et du collège. La crèche verra en outre une augmentation de ses capacités d’accueil et sera également plus ouverte au handicap.

 « Ce nouveau mandat municipal apporte un nouvel élan sur bien des plans, se réjouit l’élu. Avec mon homologue cenonnaise, ainsi que Flore Moreno, nous avons vraiment la même vision. Cela nous permet de travailler dans les meilleures conditions pour faire avancer les projets »

+ d’infos au PAIPS 06 78 94 05 61 et sur petite-enfance-cenonlormont.fr