dav

Seniors

Dévouée aux aînés !

A seulement 19 ans, Pauline Briche s’est engagée dans un service civique auprès des personnes âgées et isolées. Elle leur apporte sa compagnie et leur redonne confiance.

Mis en ligne le

Arrivée à la Résidence Autonomie Victor Hugo en novembre dernier, Pauline Briche a choisi de consacrer son temps aux personnes isolées. Après avoir obtenu son bac ST2S (Sciences sanitaires et social) et tenté le concours d’éducatrice spécialisée, Pauline s’est tournée vers le service civique. Une mission qu’elle effectue dans le cadre du dispositif national Mona Lisa - mis en place en 2014 par le gouvernement – destiné à palier l’isolement.

«J’ai toujours voulu travailler avec les personnes âgées, plutôt qu’avec les enfants. Ça s’est tout de suite bien passé. J’ai suivi deux formations Mona Lisa spécifiques au dispositif,» raconte Pauline.

Après avoir déposé plusieurs candidatures, elle a finalement obtenu un entretien et a été engagée pour une durée de sept mois. Cette expérience professionnelle la conforte dans son projet de carrière. « Le service civique est à la fois instructif et intéressant. Ça me permet d’étoffer mon CV et c’est enrichissant aussi bien pour les seniors que pour moi-même, » confie-t-elle. Ce projet lui permet également de gagner en autonomie et d’être plus indépendante financièrement. Même si Pauline avoue que c’est parfois insuffisant  :

« il est difficile de vivre avec un peu moins de 500 euros par mois, il faut compléter par des petits boulots, mais au moins on peut se faire plaisir ».

Un service, une utilité

Les journées de la jeune femme sont bien remplies ! Téléphone, mailing et accompagnement, l’emploi du temps est complet. Chaque jour, du lundi au jeudi, Pauline se rend chez une ou deux personnes âgées. Elle prend le temps de discuter avec elles, de les occuper, de faire des jeux de société ou une activité manuelle…

Au-delà d’une expérience professionnelle, c’est une expérience humaine. Elle estime que c’est un travail important, qui demande certaines compétences :

« Il faut être un minimum social et investi. Nous sommes là pour leur tenir compagnie et faire en sorte que ces personnes reprennent confiance. ». Il n’y a pas d’activités prévues à l’avance, sauf demande spécifique. « En général, c’est assez spontané, et si quelqu’un veut quelque chose en particulier, je m’adapte. ».

Forte de son service civique, Pauline repassera le concours d’éducatrice spécialisée en mars. Elle ressortira grandie et satisfaite de cette expérience. Servir auprès des personnes âgées, c’est aussi se servir à soi-même.

+ d’infos :
https://www.uniscite.fr/