EMMDT : Séparés, mais ensemble !

Comment faire de la musique et progresser dans sa pratique quand on est confiné ?..
Les profs et les élèves de l’EMMDT ont tout fait pour maintenir le lien et garder intact le plaisir de jouer !

Mis en ligne le

« Se trouver stoppés du jour au lendemain dans nos activités n’a pas été facile, » constate Émilie Grosset, directrice de l’école municipale de musique, théâtre et danse Dominique Boudot. Confiné, mais plein de ressources, chaque professeur de l’EMMDT a adapté sa pédagogie pour garder le contact avec ses élèves.

« Tout le monde n’est pas à l’aise avec le numérique, profs comme élèves. Certains ont réussi à poursuivre le programme mais la préoccupation de toute l’équipe était avant tout d’assurer le lien et de conserver le plaisir de jouer. Certains ont lancé des jeux, des quizz musicaux, des vidéos collectives... De nombreux élèves ont progressé ! »

L’enseignement à distance s’est parfois révélé chronophage et déstabilisant : « J’ai dépensé de l’énergie pour stimuler mes élèves ! C’était compliqué de leur donner ‘à manger’ pour ne pas les perdre ! » constate Aurélien Cescousse, professeur de clarinette.

L’accordéon par téléphone !

La quasi totalité des professeurs, a rapidement mis en place des cours en appel vidéo. « Toutes les applications utiles ont servi, » raconte Aurélien Cescousse. « On a créé un groupe What’s App pour échanger des infos, des vidéos... Même mon élève de 79 ans s’y est mis ! »

Croyez-le ou non, on peut aussi donner des cours d’accordéon… par téléphone ! « Pour certains de mes neuf élèves, la visio s’est avérée compliquée, » relate la prof, Carine Costaz. « Tout le monde n’est pas équipé, et puis ce n’est pas toujours très discret. On entre un peu chez eux, ils entrent un peu chez nous. Certains élèves ont aussi enregistré des vidéos ou des sons qu’ils m’ont envoyés par messagerie. Cette souplesse a permis à tout le monde de rester très régulier. »

La vidéo a également servi de support d’examen. « C’est important que les acquis soient validés malgré le confinement, » souligne Carine Costaz. « J’ai l’impression d’avoir vraiment progressé, » note Justine, flûtiste de 17 ans et élève de Marie-Charlotte Chemin. « Plus l’année avançait, plus j’avais de temps pour jouer ! En vidéo, c’est juste une autre façon de travailler. » Même au téléphone avec son accordéon dans les bras ? Solène, élève de Carine Costaz, confirme : « C’était pas si compliqué. Comme d’habitude je fais aussi du basket, ça m’a laissé du temps pour l’accordéon. En plus, au téléphone, on pouvait faire le cours en pyjama ! » Le plus compliqué pour Solène a sans doute été de partager l’unique pupitre de la maison avec sa sœur trompettiste.

« Les plus jeunes ont gagné en autonomie, appris à s’auto-évaluer, à déchiffrer tous seuls… dans l’inconfort généré par le confinement, » confie Carine Costaz.

« Les élèves se sont rendu compte qu’ils avaient eux aussi de la méthodologie, qu’ils avaient appris beaucoup de choses dans leur cursus et qu’ils étaient capables de le mettre en œuvre et de se faire plaisir. »

Le plaisir de retrouver l’orchestre

Pour les plus jeunes élèves, prendre des cours à distance semble n’avoir pas vraiment posé de problème, à deux détails près, mais de taille : l’absence de présence physique, élément clé de la relation prof-élève et l’arrêt des répétitions et des concerts de l’orchestre.

Pour renouer avec les élèves, préparer la saison prochaine et leur permettre de retrouver leurs profs et l’école avant l’été, l’EMMDT a rouvert ses portes la semaine du 22 juin. Les élèves ont répondu présents. « Ça fait du bien, même pour un cours, » assure Justine. « On a refait une petite répétition d’orchestre. C’était sympa ! Le travail de groupe m’a manqué pendant le confinement. Je fais partie de plusieurs orchestres. Au fil des jours, je voyais passer sur mon agenda le nombre de répétitions et de concerts que je ratais… » Pas facile de se motiver sur la durée, pour Hugo, clarinettiste de 17 ans pourtant expérimenté, qui avoue : « J’avais du temps et je jouais tous les jours, mais parfois sans motivation. L’orchestre m’a manqué à moi aussi. Socialement, c’était pas top. » Solène, 12 ans,  a quelquefois oublié l’heure de son cours d’accordéon… La tentation était  grande de jouer avec sa sœur dans le jardin ou la piscine ! « C’était pas cool d’arrêter l’orchestre. Il y a des gens que j’aime bien et on rigole... mais on travaille aussi ! Je suis contente d’être de retour. »

Les profs, à l’unisson, confirment le vide laissé par la pause dans le travail d’ensemble, formation complémentaire où l’écoute de soi et des autres, ainsi que l’émulation, jouent un rôle prépondérant dans l’apprentissage de la musique. Comme le résume Marie-Charlotte Chemin : « La musique, ça se joue ensemble. Seul, c’est sympa deux minutes. Nous, les flûtistes, on a, en plus, un instrument qui se joue rarement seul ! »

« New Soul », à écouter et voir sur You Tube

Pour pallier le manque, et susciter la stimulation, de nombreux enseignants ont eu l’idée de mettre en œuvre des « vidéos de confinement » avec leurs élèves. « Comme les concerts, aboutissement de notre travail, étaient annulés, on a imaginé des rencontres musicales virtuelles, » explique Aurélien Cescousse. Les professeurs ont dû ajouter une corde à leur arc : le montage vidéo. Le plus impressionnant est sans doute « New Soul », projet vidéo de fin d’année de l’EMMDT. Il aura fallu 150 heures de montage et beaucoup d’énergie à Aurélien Pétillot, professeur d’histoire de la musique, pour synchroniser les 150 vidéos individuelles envoyées par l’ensemble des profs et des élèves. On imagine la complexité du calage à distance ! « C’est le reflet de ce qu’on fait d’habitude à l’école, » explique Émilie Grosset.

« Quand on lance une idée, on se l’approprie collectivement et on la met en œuvre… mais traditionnellement sur scène ! »

« New soul », morceau adapté de Yael Naïm, plein de joie et d’espoir, ouvre de belles perspectives pour la (vraie) reprise de l’école le 7 septembre !

>> L’accordéon au cœur du « Bel été »

Le public aura l'occasion d'assister à un mini concert de Carine Costaz et ses élèves accordéonistes dans le cadre du "Bel été » :
– Jeudi 30 juillet de 19h30 à 20h, site Génicart
– Mardi 4 août de 19h30 à 20h, site Carriet

>> L’orchestre en herbe à partir du 7 septembre

Les plus jeunes (élèves de cycle 1 avec une année de pratique) pourront intégrer le tout nouvel orchestre en herbe, dirigé par Aurélien Cescousse. Répétitions le jeudi de 18h à 19h.

>> Inscriptions des nouveaux élèves à la rentrée

Il reste encore quelques places dans les classes de violoncelle (avec un nouveau professeur), d’accordéon (4 à 5 places), de clarinette (1 place) et au sein de l’atelier théâtre Le Labo (5 places pour des jeunes travailleurs, étudiants ou fin de lycée motivés et sympas).

Inscriptions du 1er au 3 septembre.
École municipale de musique danse et théâtre Dominique Boudot
Espace culturel du Bois fleuri
05 57 77 07 40

New Soul de Yael Naïm – École de Musique Danse Théâtre de Lormont

"La rumeur" par Le Labo - Théâtre jeunes adultes de l'EMMDT

"Je t'interdis" par Le Labo - Théâtre ados de l'EMMDT

"Je t'interdis" par Le Labo - Théâtre jeunes adultes de l'EMMDT