Patrimoine, Tourisme

Histoire de voir...

La Municipalité lance plusieurs initiatives pour valoriser et mettre en lumière le patrimoine naturel et architectural de la ville.

Mis en ligne le

Que signifie cette ligne orange sur le sol du bourg ancien ? C’est la question que de nombreux habitants du bourg ancien ont pu se poser, inquiets de voir surgir une nouvelle réglementation sur le stationnement…
Qu’ils se rassurent ! Ce tracé matérialise un parcours touristique. De la place Aristide Briand au Bois fleuri, en passant par Lescalle et la Sauvageonne, cette signalétique au sol invite les visiteurs, ceux qui débarquent du BAT 3 et les autres, à cheminer pour découvrir les richesses patrimoniales et les principaux équipements du bourg ancien, véritables trésors se révélant sous les pas des promeneurs.

Un « guide visuel et simple » qui invite à s’arrêter devant un élément remarquable, architectural ou naturel, historique ou contemporain, à profiter d’un point de vue exceptionnel sur la Garonne et le Port de la Lune, à ne rien manquer des curiosités qu'offre le petit bourg lormontais. La balade est estimée à une cinquantaine de minutes. Elle ne comporte aucune difficulté et est accessible à tous.

Cette mission de peinture a été confiée à Jean Rooble, artiste graffeur bordelais bien connu pour ses fresques dans le quartier de la gare Saint-Jean ou encore sur les terrasses de Mériadeck. L’artiste a aussi réalisé un trompe l’oeil sur le viaduc Sncf de la place Aristide Briand. Une peinture qui permet de recréer l’illusion d’un paysage visuellement sectionné par l’ouvrage ferroviaire. L’église Saint-Martin, les toitures des habitations de la rue du général de Gaulle et de la rue Jean Jaurès, les cimes des arbres reproduits s’offrent en intégralité au regard du visiteur quand il se trouve sur la place Aristide Briand.
Malgré une météo capricieuse ces dernières semaines, la fresque est terminée et le traçage de la ligne orange se poursuit.

Ces deux initiatives donneront lieu à un événement festif le dimanche 03 juin, à l’occasion de la journée sans voiture, auquel tous les Lormontais sont invités à participer.

Les habitants du bourg ancien semblent séduits pas ces deux initiatives qui ont pour ambition de valoriser le quartier et plus largement le territoire, de plus en plus fréquenté. Le nombre de visiteurs débarquant du Bat3 a progressé de 13 % entre 2016 et 2017. Un signe de l’attractivité touristique de Lormont.
Ces deux initiatives marquent le début d'un projet culturel plus global rayonnant sur l'ensemble de la ville dans les années à venir, une mission confiée à  Estelle Trotignon, médiatrice du patrimoine chez Culture Act.