Artisanat, Economie

La chaussure dans tous ses états

David et Cédric Marié sont artisans cordonniers et sont installés depuis 26 ans dans le bourg ancien de Lormont. Ils ont su gagner une clientèle fidèle qui dépasse largement le territoire lormontais.

Mis en ligne le

Natifs tous deux de la commune, les frères David et Cédric Marié sont associés dans leur entreprise de cordonnerie. C’est David, qui, le premier, fût attiré par les métiers du cuir. Après un CAP de cordonnier et un apprentissage concluant, il décide de s’installer rue du Général de Gaulle en avril 1994 afin d’y ouvrir sa propre boutique. Cédric était électricien en intérim et venait de temps en temps donner un coup de main à son frère.

« Face à la clientèle de plus en plus nombreuse, j’avais besoin d’aide et j’ai formé mon frère qui a très rapidement montré de réelles aptitudes, explique David. Aujourd’hui, nous travaillons ensemble et formons un binôme très complémentaire avec chacun nos spécialités ».


Les gens sentent que nous aimons notre métier

David s’occupe prioritairement de l’aspect technique du semelage alors que Cédric excelle dans la partie cuir et les coutures. Reconnus pour la qualité de leur travail, les deux artisans touchent une large clientèle provenant de Lormont et de la Rive droite mais aussi de bien plus loin...

« Les gens sentent que nous aimons notre métier. Ils nous font confiance car on essaie toujours de trouver la meilleure solution de réparation au juste prix. Nous avons même un client de Paris qui nous dépose régulièrement ses chaussures à chaque fois qu’il descend sur Bordeaux », se réjouit Cédric.

Il faut dire qu’avec une quinzaine de clients par jour en moyenne, la petite entreprise familiale se porte bien. Mais en ces temps difficiles de Covid-19, la cordonnerie a elle aussi subit une baisse significative de son chiffre d’affaires.

« Le confinement a eu un impact important sur notre activité avec une perte de fréquentation de 20 %, précise David. Nous ne nous plaignons pas trop car la situation est bien plus difficile pour la majorité des autres commerçants. Nous avons la chance d’avoir investi dans notre matériel depuis longtemps notamment notre banc de finissage et notre presse, rachetés à mon ancien formateur lorsqu’il a pris sa retraite. Cela nous permet d’avoir une trésorerie relativement stable ».


Savoir-faire associant tradition et modernité

Les deux frères ont su grandir et mûrir avec leur entreprise. Progressivement, le bouche-à-oreilles leur a permis de développer et de fidéliser leur clientèle. Ils ont pu compléter et diversifier leur équipement avec l’indispensable achat d’une machine à coudre « Black » qui permet les coutures sur des semelles rigides et épaisses. Bien qu’ils réparent aussi les sacs et les blousons, la chaussure reste leur produit phare. Semelles, talons, patins de protection, poses de fer, couture et entretien du cuir n’ont plus de secret pour eux.

« On fait aussi des clefs et de la coutellerie mais cela reste encore marginal. Nous aimons l’aspect méticuleux de notre métier et le contact tactile avec les matériaux. Malgré l’exiguïté de notre atelier, on ne se chamaille pas trop, nous prenons vraiment plaisir à travailler ensemble. Seul le problème récurrent de stationnement de la rue du Général de Gaulle reste délicat pour certains clients handicapés ou âgés. Mais le quartier offre une vraie qualité de vie et nous nous sentons bien ici », admet David.

Paradoxe de notre société contemporaine, les métiers artisanaux se font de plus en plus rares alors qu’ils représentent pourtant 25 % de l’économie de notre pays. David et Cédric s’appuient sur des savoir-faire associant tradition et modernité et perpétuent à leur manière cet amour du travail bien fait. Ils rénovent et réparent dans un cadre familial, à taille humaine, où le temps se revendique comme un allié et non pas comme une contrainte. Et cela fait du bien.

Cordonnerie Marié
119, rue du Général de Gaulle
Tél : 05 56 74 91 35