Conseil municipal des enfants, Jeunes engagés

La relève citoyenne

Anissa, Jeune Engagée, siège depuis peu au Conseil national de gestion des juniors associations, organisé par la Ligue de l'enseignement.

Mis en ligne le

L'emploi du temps d'Anissa Cherair était déjà plutôt consistant : réunions deux fois par semaine avec Les Jeunes Engagés, conseil d'administration du collège, scolarité, sport... Le voilà qui s'étoffe un peu plus ! Anissa garde le sourire.

« J'étais très stressée au moment de l'élection au Conseil national. Certains candidats étaient venus en costume-cravate, avec des 'PowerPoint' ! »

Mais notre Lormontaise, jeune fille réservée de 14 ans, tranquille dans ses baskets, s'est fait remarquer pour de toutes autres qualités, qu'elle résume modestement : « J'aime bien parler avec les gens et expliquer ce que je fais. » Pierre Courbin, référent qui suit les Jeunes Engagés depuis le CME, complète et rectifie : « C'est vrai qu'elle aime bien communiquer mais elle est surtout bienveillante. Elle va vers les gens. »

Une cause commune, la solidarité

Comme les onze autres jeunes de l'association, Anissa a commencé son parcours citoyen à 8 ans, au conseil municipal des enfants.

« J'aurais pu arrêter après le CME, mais j'aimais bien travailler sur des projets de solidarité. Je voulais apprendre et donner des idées pour Lormont. Ça fait du bien de se sentir écoutée, et puis ça m'a apporté beaucoup de choses. Maintenant je suis plus à l'aise à l'oral. On a aussi appris à présenter nos projets, à travailler en groupe. »

Quand Anissa fait la une, tout le groupe est derrière elle, solidaire jusque dans son organisation interne. Plus mûrs que la moyenne, ces ados ? « Responsables, » répond Pierre Courbin. « Ils gagnent en autonomie et en crédibilité. » Anissa l'affirme :
« Quand on n'est pas d'accord, on discute. Mais ce n'est jamais tendu. » Et comme en témoignent Sélin et les autres Jeunes Engagés : « On est sérieux dans les projets, mais on rigole bien ! »

Un « sourire » dans tous les projets

Depuis leur création en 2018, Les Jeunes Engagés ont déjà apporté des jouets aux enfants atteints de mucoviscidose (« Un sourire à l'hôpital »), créé un jardin partagé avec les aînés de la résidence autonomie Victor Hugo, démarré des séances de lecture pendant les temps d'activités périscolaires avec l'école Romain Rolland (« Une histoire... Un sourire » devrait se poursuivre avec l'école Condorcet). Avec « Un sourire au Maroc », en cours de montage, les jeunes prévoient l'envoi d'un container de livres, de jouets et de fournitures scolaires dans la ville de Fès, suivi d'un séjour émaillé de temps d'échanges culturels et sportifs. Et pour 2021 ? Un festival sur 2 jours avec vide-grenier, buvette, jeux, tombola et concert. D'ici là, ils devraient réussir à caser d'autres initiatives solidaires dans un agenda qui semble extensible à l'infini, comme leur détermination !

+ d'info :
Lire également : Les jeunes engagés
Espace citoyen Génicart – 05 57 77 60 20

Rencontre avec les Jeunes engagés lormontais