Ma ville, COVID-19

Lormontais et confinés

Mère de famille, autoentrepreneur ou retraité, ces habitants nous dévoilent leur quotidien, à la maison ou en appartement, avec ou sans enfants. Témoignages.

Mis en ligne le

Repenser un nouveau mode de fonctionnement

Liliana et son mari sont parents d’un garçon âgé de deux ans. À la recherche d’un emploi, elle est habituellement à la maison avec son fils tandis que son mari, maçon, travaille sur les chantiers. Ce confinement n’a pas réellement bouleversé ses habitudes mais il a tout de même fallu trouver un autre rythme, à trois :

« Au début, ça n’a pas été évident ! Mon mari travaillant la journée, cela nous a fait drôle d’être l’un sur l’autre, mais nous avons rapidement trouvé un équilibre ! On joue, on jardine, on fait de la peinture, on danse... Nous gardons aussi le fonctionnement habituel par exemple, l’heure de la sieste ou du goûter. ».

Liliana a sensibilisé son fils à cette situation et celui-ci a souhaité remercier éboueurs et facteurs en réalisant des dessins ensuite apposés sur leurs poubelles et boîte aux lettres.

Renelle, retraitée et bénévole à l’Espace textile Rive Droite à Carriet, vit seule dans son appartement. Celle qui ne s’est jamais arrêtée de travailler ou d’être en activité depuis l’âge de 13 ans a vu son quotidien complètement bouleversé :

« Cela est très dur et je ne me suis jamais retrouvée à ne rien faire ! J’aurais aimé faire de la couture mais je n’ai pas de machine chez moi et l’association est fermée alors je regarde la télévision, je joue à des jeux de société en ligne. Je sors uniquement pour mes courses, tous les 15 jours, avec un masque et des gants ».

En attendant la levée du confinement, Renelle veille à la fleuraison de son balcon et a hâte de reprendre ses activités.

Virginie, illustratrice en auto entreprenariat, est confinée avec son époux du côté du Vieux Lormont. Après une année sans congés, ils profitent de ce confinement pour s’accorder du temps, relâcher la pression et mener à bien leurs projets :

« Je devais inaugurer mon nouvel atelier juste avant le confinement, cela a évidemment été annulé… Je travaille donc sur ce futur événement, j’en profite pour mettre en place cet avenir, développer des idées, des alternatives… J’ai d’ailleurs mis à disposition des illustrations en téléchargement sur ma boutique en ligne ! Nous sommes également en procédure d’adoption, le confinement a donc été l’occasion de préparer la chambre du bébé ! ».

Jardinage, couture, cuisine continuent d’être au programme de leurs activités, ensemble.