Logement, Renouvellement urbain

Première phase de relogement pour les habitants de Carriet

Le renouvellement urbain de Carriet prend de la vitesse et entre dans la première phase de relogement. Les locataires des immeubles voués à la démolition phase 1 ont déjà été reçus en entretien ou le seront durant ces prochains mois.

Mis en ligne le

Ceux-ci ont débuté en avril et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année. Un important travail d’information en amont a été fait auprès des foyers concernés. Zoom sur cette nouvelle opération ! 

Appréhender la situation de chacun

Le bailleur Domofrance et l’association Soli’AL travaillent conjointement durant cette phase de relogement. Au préalable, un document d’informations a été conçu et distribué aux familles leur permettant de mieux appréhender ces changements importants et à venir. Des entretiens individuels ou par foyer sont réalisés depuis le mois d’avril par Nathalie Testu, conseillère au relogement chez Soli’AL, afin de mieux appréhender la situation de chacun :

«  Ces échanges permettent dans un premier temps d’apporter, à chaque personne rencontrée, des précisions et des réponses aux questions auxquelles les familles concernées par le relogement se posent. Puis dans un second temps, je recense leurs besoins… Parfois, nous sommes amenés à devoir faire ajuster les souhaits de la famille, lorsque nous constatons que le projet ne pourra pas être satisfait. Alors, nous essayons de coconstruire avec elle son projet de relogement !  Dans ce cas, j’essaie d’ouvrir plus largement la réflexion autour de ce changement, qui reste un bouleversement, il faut l’avouer, et de proposer des solutions de relogement plus envisageables. »

Durant 1h30, cette conseillère au relogement va donc lister les situations des locataires et faire le lien avec Domofrance pour envisager déjà, un possible relogement.

« Conscient des changements importants liés aux relogements, Domofrance a voulu accompagner au maximum ses locataires, déclare Christelle Lara, chargée de mobilité résidentielle à Domofrance. Soli’AL a été mandaté pour recueillir les souhaits et les besoins des familles. Un point précis sur les ressources et la composition des foyers est également effectué à l’occasion de ces entretiens. Ensuite Domofrance recherche le logement adapté qui répond au plus près des critères de chaque famille tout en tenant compte de leur situation et dans le respect des conditions d’attribution des logement sociaux ». 

Un sujet que Christelle Lara connaît bien puisqu’en 2006, elle s’était déjà occupée du relogement lors de la première phase du renouvellement urbain de Carriet.  

 

1ère période Avril – Juin :
Bâtiments 51, 1, 2 et 8 (correspond à 2-4 rue Albert Marquet, 15-17-19-21-23 boulevard Odilon Redon et 9 rue Camille Jullian)
2ème période Juin – Septembre :
Bâtiments 36, 37, 38 (4-6-8-10-12 rue Jean-Auguste Brutails)
3ème période Septembre – Décembre :
Bâtiments 31, 32, 33, 34, 35 (2-4-6 avenue du Professeur Vincent, 2-4-6 rue Louis Gendreau, 1-2 rue Jean Balde, 1 rue Jean-Auguste Brutails)

 

Opération relogement

Une fois les entretiens réalisés, trois propositions de nouveau logement peuvent être formulées au foyer concerné. Au-delà et si celles-ci ne conviennent toujours pas, le locataire doit alors chercher à se reloger lui-même. Les visites de logements sont effectuées par Domofrance et peuvent être accompagnées par Soli’AL.

Leïla Sokri, habitante de Carriet depuis 13 ans, est concernée par ce relogement qui pour elle, est déjà en cours :

« Les entretiens se sont très bien passés ! J’ai beaucoup apprécié l’écoute et la gentillesse que l’on m’a accordé pour ce relogement. 3 de mes 4 enfants vivent encore avec moi, il me fallait donc un T5, ce que j’ai demandé. Je souhaiterai un logement sur la commune de Cenon.  Je connais en plus quelques collègues qui vivent dans le coin. Je suis maintenant impatiente de déménager… c’est une page qui se tourne, mais une nouvelle histoire qui s’écrit ! »

Cette deuxième phase de renouvellement urbain prévoit la démolition de 216 logements et locaux annexes, la reconstruction de nouveaux logements collectifs et individuels, la réhabilitation du patrimoine de Domofrance, améliorant notamment la performance énergétique des logements, la création de nouveaux espaces publics en cœur d’îlot et le renforcement des services et commerces de proximité.  

À noter que les 20 et 29 mai prochains, la Ville de Lormont, Bordeaux Métropole, accompagnés par l’AMO Concertation État d’Esprit Stratis et Cultur’Act, organisent deux balades, sur inscription, consacrées à la parole habitante. Deux groupes de 20 personnes déambuleront dans le quartier Carriet (10 représentants des différentes institutions et 10 habitants) permettant de poser l’ensemble des questions et d’y apporter les réponses quant à cette future transformation. De plus, un travail de mémoire est en cours de réalisation par l’AMO concertation Cultur’Act, représentée par Estelle Trotignon.

Les places étant limitées, l’inscription aux diagnostics en marchant et aux ateliers est obligatoire par mail à l’adresse fabriquedecarriet@lormont.fr ou par téléphone au 06 73 21 61 56