Parents-enfants

Rencontre avec un papa d'aujourd'hui

Représentant des parents d'élèves à l'école Jean Rostand, Guillaume Moulinier est un papa du XXIe siècle. Il nous livre un regard avisé sur le rôle des parents dans l'accompagnement des enfants vers leurs réussite scolaire et personnelle.

Mis en ligne le

Guillaume Moulinier est enthousiaste quand il évoque l'implication des parents à l'école Jean Rostand et l'école verte où ses garçons étaient scolarisés précédemment. « On n'est plus parent aujourd'hui – et encore moins père – comme on l'était autrefois. Nous sommes invités à être plus présents et plus actifs ». Une chance à saisir !

Soutien mutuel

« L'ouverture de l'équipe éducative est appréciée par les parents d'élèves, élus ou non, et nous sommes tous bien accueillis. Les enseignants comme les éducateurs périscolaires sont accessibles quand il s'agit de lever des malentendus, par exemple sur le sens d'une remarque faite à un enfant. C'est important pour moi que mes enfants sachent que je suis en contact avec les enseignants et les éducateurs municipaux à qui je délègue ma parentalité pendant le temps scolaire et périscolaire », témoigne Guillaume.

« Certains parents peuvent ressentir l'école comme une institution peu accessible, surtout ceux qui en ont eu une mauvaise expérience ou pas d'expérience du tout. On est pourtant bien loin de l'image de l'instituteur austère tel qu'on a pu en connaître au siècle dernier ! Les parents sont accueillis facilement, même ceux qui maîtrisent mal le français. Aujourd'hui, on se soutient mutuellement ».

Une place pour chacun

« A l'école Rostand, les parents d'élèves forment un groupe informel. Chacun peut s'engager à la mesure de son envie, de ses capacités et de sa disponibilité. Pour ma part, je suis disponible par exemple quand il y a un courrier à écrire. D'autres parents préféreront pâtisser. Il y a mille façons de contribuer à la dynamique d'ensemble », affirme ce parent élu.

Il est plus facile de gérer ensemble d'éventuelles difficultés si on a sympathisé préalablement. Les représentants des parents d'élèves ont à cœur de créer du lien : « Avec la directrice de l'école, nous organisons un pique-nique en début d'année.Il importe de créer du lien. Avec la psychologue missionnée par la mairie, nous avons créé un Café des parents dans lequel nous réussi à intégrer au groupe des parents non-francophones. Nous voulons être un groupe représentatif de tous ».

Petit et grands projets

« Nous avons remis en œuvre la kermesse de fin d'année. C'est un moment important pour les enfants parce que ça constitue un rite de passage vers la classe supérieure. C'est aussi un moment de partage important pour les parents, avec les enfants, entre eux et avec l'équipe éducative.

Les recettes de la kermesse permettent d'alimenter une caisse servant à financer des projets tels l'achat de livres, des excursions comme la «sortie de fin d'études » organisée chaque année à Hostens pour les CM2, ou le séjour à la montagne avec les plus jeunes », détaille Guillaume. « C'est un séjour très dépaysant pour bon nombre d'enfants : on y découvre le ski, les promenades en raquette, on visite les grottes, on observe les oiseaux des montagnes... en amont de ce séjour, on organise une bourse d'échange pour que les vêtements de neige des uns profitent aussi aux autres ».

Aider son enfant

Le rôle des parents dans l'éducation de leurs enfants ne s'arrête évidemment pas avec leur entrée à l'école. Il ne se limite pas non plus à assister la maîtresse ou à se substituer à elle le soir. « On peut aider son enfant même si on n'est pas à l'aise avec l'orthographe, même si on a peu de connaissance sur les sujets étudiés », assure Guillaume. Rappeler à l'enfant qu'il a un devoir à faire, lui montrer comment organiser son temps et ses affaires, c'est déjà l'aider et l'accompagner ».

Être à l'écoute échanger

Les parents peuvent – et doivent – concourir de bien des manières à la réussite de leurs enfants. S'investir en dehors de l'école est tout aussi important.

« La base, selon moi, c'est de parler avec son enfant. Être présent quand l'enfant en a besoin, s'effacer quand on peut lui permettre de gagner en autonomie. Être capable d'expliquer les choses quand on sait, se renseigner quand on ne sait pas. Faire en sorte que l'enfant soit curieux et ouvert aux différences », explique ce papa attentif.

« Il est important aussi de partager des sorties. Je suis ravi d'habiter à Lormont où l'offre d'activités culturelles et sportives est énorme et accessible financièrement. Je vais régulièrement à la médiathèque avec mes fils. Je tiens à les accompagner dans leurs choix en lien avec les écrans : films, séries, jeux vidéos... Quand nous en sortons, nous passons voir s'il y a une nouvelle expo, nous jetons un œil au basket, nous faisons un tour dans le parc ».

Autant de moments précieux pour cultiver la relation et grandir ensemble.