Seniors

Solidarité dans les Ehpad

En cette période de risque accru de propagation du virus Covid-19,
près de quatre milliards d'humains dans le monde vivent confinés et inquiets. Qu'en est-il de la situation dans les Ehpad lormontais ?

Mis en ligne le

On le sait, le public âgé des Ehpad représente une cible privilégiée pour le coronavirus. Plusieurs centaines d'établissements sur le territoire national sont sévèrement touchés par l'épidémie et se préparent à une situation d'extrême tension dans les jours à venir. Le nombre de décès en Ehpad en France est probablement aujourd'hui beaucoup plus lourd que les chiffres officiels annoncés. A l'Ehpad du CHU comme à celui des Coteaux, aucun cas de contamination n'est répertorié mais le personnel soignant fait preuve de la plus grande vigilance. La situation est normale également dans les autres établissements accueillant des seniors, mais on sait que celle-ci peut très vite évoluer dans le mauvais sens.

Des masques pour tout le personnel

Dans les deux Ehpad lormontais, l'expérience et la connaissance des stratégies à mettre en place en cas de maladie contagieuse ont permis une grande réactivité pour la mise en pratique des mesures barrières indispensables pour faire face à la pandémie. L'obtention des masques est également un fait acquis à présent pour l'ensemble du personnel des deux établissements. Face à la grande détresse des résidents et au sentiment d'isolement accentué par le confinement et à la restriction des visites, plusieurs mesures ont été adoptées ces derniers jours. 

« Nous avons édité une adresse mail dédiée et nous organisons des séances de visio-discussions quotidiennes via Skype entre les résidents et leurs familles. Une épicerie interne, que nous ravitaillons régulièrement,  propose les produits de premières nécessités. Nous avons aussi la chance d'avoir un parc avec des animaux, c'est un vrai plus pour s'aérer et se changer un peu les idées » explique Valérie Canel, animatrice socio-culturel à l'Ehpad CHU.   

Du côté des Coteaux, six postes supplémentaires ont été créés afin de renforcer les équipes.

« En cette période difficile, nous avons recruté pour éviter l'essoufflement du personnel et pour mieux répondre aux attentes des résidents. Il était important d'augmenter le temps de pédagogie et de veiller à une hygiène impeccable notamment dans les parties communes. Les résidents se sentent rassurés et préservés au sein de la structure. Malgré notre tout récent déménagement, ça se passe plutôt bien pour l'instant. Les plateaux repas en chambre et les promenades individuelles dans le jardin permettent de mieux supporter le confinement » précise Karine Pécréaux directrice de Pôle CSSR Les Lauriers Ehpad Les Coteaux.

C'est une nouvelle guerre, celle d'un virus !

Le personnel reste mobilisé et investi. Il fait face à l'épidémie avec beaucoup d'abnégation. Il représente, en ces temps difficiles, le dernier lien social et humain pour de nombreuses personnes âgées dépendantes. Parallèlement, il existe une grande solidarité entre les pensionnaires qui n'hésitent pas à s'entraider ou à trouver des occupations communes en petit comité. Le mot « guerre » utilisé par le Président de la république lors de sa récente allocution télévisée a eu une résonance toute particulière auprès de nombreux résidents. C'est un mot chargé de sens pour beaucoup, la prise de conscience de la gravité de la situation est unanime.

« J'étais petit mais je me souviens encore des allemands occupant mon village. J’ai aussi vécu la guerre d’Algérie durant 30 mois.  C’est une nouvelle guerre, celle d’un virus ! Au début, je n’y croyais pas et aujourd’hui je suis très inquiet pour tous nos jeunes qui sont notre avenir.

Protégeons tous ceux qui continuent à travailler et surtout ceux qui nous soignent  » exprime tendrement Christian, résident de l'Ehpad CHU, âgé de 83 ans.

Dans les deux Ehpad lormontais, le constat est le même. Les personnes âgées, qui pour la plupart, ont connu des épreuves rudes tout au long de leur vie, sont extrêmement reconnaissantes du dévouement sans faille du personnel encadrant. Ils espèrent, comme nous tous, que cette période de confinement ne durera pas trop longtemps. Mais en ces temps de pandémie, il nous faut faire preuve de patience et respecter les consignes sanitaires pour le bien de tous et notamment de nos aînés.

Message des résidents de l'Ehpad -CHU à l'attention des plus jeunes qu'eux