COVID-19

Un biologiste sur le front du virus

Le docteur Mathieu Pizon, médecin biologiste, dirige le laboratoire Biolab33 à Lormont. Il est à l’origine du centre dépistage ouvert au Bois fleuri.

Mis en ligne le

Début novembre, la Gironde enregistrait 17.480* cas de Covid-19 confirmés et un taux de positivité de 14,6 %, bien supérieur au seuil d’alerte de 10 % fixé par les autorités sanitaires. Comme partout en France, le virus progresse donc dans notre département depuis mi-septembre.

« Le taux de positivité est très variable en fonction des semaines, mais la situation en Gironde reste relativement sous contrôle comparé à celle d’autres régions », explique le Dr Pizon, biologiste médical et directeur du laboratoire Biolab33 de Lormont.

Depuis près de 8 mois, il se bat contre la Covid-19, comme beaucoup d’autres confrères du territoire.

Aujourd’hui, il est au cœur de la campagne des tests Covid.

Une initiative soutenue par la Ville

« Nous réalisons une moyenne de 520 tests par semaine à Lormont. Les créneaux de l’après-midi sur rendez-vous, que nous avons ouverts depuis peu, permettent aux gens de venir encore plus facilement et toujours sans attente ».

Ces tests sont réalisés au centre de dépistage du Bois fleuri spécialement installé pour répondre à la demande des autorités sanitaires.

« Il nous était impossible d’organiser un dépistage massif au laboratoire, en respectant les consignes sanitaires. Nous ne pouvions pas séparer les patients habituels des patients Covid. Face à l’ampleur de la demande, pour éviter l’engorgement du système et mieux lutter contre l’épidémie, nous avons eu l’idée, avec quelques confrères et le groupe d’infirmiers Covid rive-droite, d’ouvrir une structure spécifique.

Les services municipaux nous ont tout de suite soutenus, accompagnés et mis à disposition l’espace souhaité au Bois fleuri. Nous avons débuté avec une structure légère installée à l’extérieur. Aujourd’hui, nous disposons d’un local adapté à l’intérieur, conditions plus que parfaites pour travailler sereinement et accueillir les patients dans d’excellentes conditions. Au début, nous étions limités en nombre de tests, aujourd’hui ce nombre est sans limite ».

L'enjeu des tests en 24 heures

4.800 prélèvements ont été réalisés depuis l’ouverture du centre le 27 août et 60 à 180 patients y sont accueillis chaque jour. Les prélèvements sont assurés pas des infirmiers libéraux volontaires qui assurent les permanences en plus de leurs tournées habituelles. Les prélèvements sont ensuite analysés par le plateau technique situé au Haillan.

« Cette organisation a demandé au laboratoire Biolab33 d’importants investissements en matériel et en personnel ainsi qu’une grosse organisation logistique.  L’objectif était de parvenir à réduire les délais de résultats pour les patients afin qu’ils soient pris en charge le plus rapidement possible », précise le Dr Pizon.

« À ma connaissance, nous sommes le seul laboratoire de la région à rendre des résultats dans les 24h. Il est indispensable de réagir au plus vite pour pouvoir cerner et lutter contre l'épidémie. Il est également important de procéder à des tests virologiques fiables (RT-PCR), contrairement aux tests antigéniques (non recommandés par la Haute Autorité de Santé puisque nous rendons les résultats de PCR dans les 24h) et par des professionnels expérimentés. Chaque patient symptomatique ou vrai cas contact doit absolument se faire dépister ».

Délivrer la bonne information

« Il y a toujours beaucoup d’anxiété chez les gens et aussi de l’ignorance et de la confusion, poursuit le Dr Pizon. Je peux comprendre la défiance de certains. Il y a une telle masse d’informations, parfois contradictoires, entre les déclarations des politiques, des agences de santé, de confrères à l’égo démesuré, des réseaux sociaux, que les gens sont totalement perdus et ne font pas confiance aux messages reçus. Pourtant les chiffres parlent, et je ne vois pas où serait l’intérêt de mentir sur la situation sanitaire.

En revanche, ne pas se sentir concerné par la maladie, c’est plus dérangeant car au final il suffit de porter un masque et de se laver les mains régulièrement pour se protéger et protéger ses proches. Il est faux de penser que le Covid ce n’est rien, que ce n’est pas grave. On n’en meurt pas toujours mais on peut garder de nombreuses séquelles et ça peut être compliqué de refaire surface, même si on est en bonne santé. Et je ne pense pas que quiconque souhaite qu’un de ses proches prenne le risque d’avoir des séquelles d’une « simple grippe ».
Ce qui est important, c’est d’avoir la bonne info. J’essaie de faire beaucoup d’éducation et de prévention, et je me tiendrai toujours disponible pour répondre aux questions des patients. Le groupe de professionnels de santé que nous avons constitué à Lormont (à l’initiative du Dr Coquet), nous permet d’échanger, de réunir et de confronter de nombreuses connaissances sur le virus et de pouvoir aussi en faire profiter nos patients. Ils peuvent avoir confiance en nous parce que nous sommes sur le terrain. Quel intérêt aurions-nous à leur mentir ? ».

La perspective d’un vaccin

Depuis quelques semaines, plusieurs laboratoires annoncent l’arrivée imminente de vaccins. Le Dr Pizon se montre prudent quant à ces annonces.

« 90 % d’efficacité mais aucun recul sur la durée d’immunisation, aucune information sur le protocole de vaccination, la priorisation, le stockage et la conservation. Je pense que c’est un peu prématuré pour se faire un avis, mais j’espère sincèrement que ça va marcher. Cette nouvelle technologie vaccinale pourrait être un atout majeur pour de nombreux patients ».

En attendant, le Dr Pizon poursuit ses efforts, sur le terrain, avec son équipe et aux côtés de ses confrères, pour assurer la meilleure prise en charge des patients.

« Cela aura été une expérience difficile, mais aussi une formidable mobilisation collective et solidaire. Nous allons tous dans le même sens, qui est d’offrir la meilleure prise en charge possible au patient. Et c’est ce pour quoi nous avons prêté serment. ».

* Source : ARS Nouvelle-Aquitaine

Le centre de dépistage du Bois fleuri est ouvert du lundi au vendredi de 6h30 à 10h30 sans rendez-vous, et de 13h à 15h30 sur rendez-vous à prendre sur  www.biolab33.com.