Associations

UPHG : 10 ans de réflexion et d’expression

Lieu de transmission et de partage de savoirs et de connaissances, l’Université populaire des Hauts de Garonne a soufflé ses 10 bougies. Elle débute en septembre une nouvelle saison de conférences, dans un esprit d'écoute rigoureux et convivial...

Mis en ligne le

L’Université populaire des Hauts de Garonne fête cette année ses 10 ans d’existence. Elle a été créée par une poignée d’enseignants partageant le besoin de transmettre la connaissance et le savoir à des publics qui en sont éloignés.

« Au début il y avaient plus de conférences que d’auditeurs », plaisante Jean-Michel Dauriac, principal instigateur de cette initiative et président de l’association. Professeur au lycée Montaigne, après avoir enseigné 18 ans sur Lormont, il avoue que c’est son attachement à Lormont qui a motivé la création de cette Université populaire.

400 conférences en dix ans

« En dix ans, on a distribué beaucoup de culture générale, explique Jean-Michel Dauriac.

On a donc rempli notre objectif. Notre marque de fabrique, c’est de proposer des thématiques de culture générale et de diversifier nos contenus. C’est ce qui nous différencie des autres universités généralement spécialisées. Nous veillons également à la qualité et à la fiabilité de nos intervenants, tous bénévoles, que nous choisissons d’accueillir pour leur expertise et leur aptitude à se mettre à la portée de leurs publics. En ayant assisté à plus de 300 conférences ces dix dernières années, j’ai moi-même appris énormément de choses ».

Une fréquentation en hausse

Les conférences rassemblent une cinquantaine d’auditeurs en moyenne. Si les trois premières années ont été chaotiques, la fréquentation décolle depuis deux ans et l’Université attire de plus en plus le public bordelais.

« Cette année, 1200 personnes ont assisté aux conférences, ce qui est satisfaisant pour une association culturelle, ajoute Jean-Michel Dauriac. Quelques auditeurs nous sont fidèles, d’autres ne viennent que pour une conférence ou pour un intervenant précis. Nous travaillons avec un noyau dur de conférenciers et chaque année, nous en invitons de nouveaux sur de nouvelles thématiques. L’an passé c’était la photographie. Cette année c’est la santé avec trois conférences programmées. Le but ce n’est pas de ronronner mais d’innover tous les ans pour rester attractif ».

Culture et convivialité

L’autre marque de fabrique de l’Université des Hauts de Garonne c’est aussi la dimension conviviale très appréciée par les auditeurs. « Les conférences sont généralement suivies de discussions et d’échanges avec les conférenciers voire le partage d’un apéritif ou d’un buffet façon auberge espagnole, précise Monique Larrieu, secrétaire adjointe de l’association. Notre meilleur souvenir reste d’ailleurs la soirée du 11 juin pour les 10 ans. C’est tout à fait ça l’Université populaire, cet esprit familial et convivial qui nous rapproche les uns des autres». Tout ceci fonctionne semaine après semaine grâce à une équipe d’une dizaine de bénévoles très impliqués, qui assurent la préparation de la salle et l’accueil du public, ainsi que tous les aspects annexes (vidéo, son, buffets, contacts…).

La saison 2019-2020 et les perspectives

Septembre marque le début d’une nouvelle saison avec un programme riche de 35 conférences. Les conférences sont gratuites et ouvertes à tous, sans inscription ni aucune condition d'accès autre que le désir d'apprendre. Elles se donnent en général le mardi à l’Espace citoyen Génicart à 18h30. L’ouverture de la saison se fera le 24 septembre par Olympe de Gouge, une conférence  animée par Marie-France Boireau, professeure agrégée et docteur en lettres.

L’Université populaire est régulièrement partenaire des événements organisés par la Ville : deux conférences sont proposées dans le cadre du cycle sur le Brésil en octobre et deux autres en ouverture des Foulées littéraires en novembre.

« Pour les années qui viennent, nous aimerions élargir et diversifier notre public, c’est d’ailleurs un peu le regret que nous avons après 10 ans d’existence. En dépit de plusieurs thématiques très grand public, ou de sujets plus scolaires qui intéressent les lycéens, nous avons du mal à élargir notre auditoire et à le rajeunir. Nous aimerions également proposer des conférences dans les communes voisines à condition de trouver de nouveaux bénévoles. »

A noter que toutes les conférences sont filmées et accessibles en ligne sur le site de l’Université populaire des Hauts de Garonne.

+ d’infos : www.facebook.com/uphg.lormontuniversite-populairehg.com
uphg.lormont@gmail.com
Programme complet