Magazine

Lormont actu - Mai-juin 2018

1 document Publié le

Magazine de la Ville de Lormont n°116
"Le fleuve, un capital sympathie"

Liste des documents

Sommaire

Au fait !

  • Carriet s’active
  • Ça butine aux Iris
  • Des poules lormontaises
  • Des oeufs comme s’il en pleuvait
  • Ha ha ha ! Yoga du rire
  • Quand les polices coopèrent
  • Budget serré mais confiant
  • Mu(l)ch quality

Regards

  • Alain Lafon et les AVL : un roman fleuve

Grand format

  • Le fleuve, un capital sympathie
  • Le Bat3 a la côte
  • Arawak, la belle équipe

Pratique

Tribunes

 

Trois questions à Jean Touzeau, maire de Lormont

 

Après concertation, Lormont maintient les TAP et l’école sur 4 jours et demi. En quoi ce choix est-il profitable aux enfants ?

Jean Touzeau, maire de Lormont : Avec la semaine de 4 jours et demi, les enfants gagnent quasiment un mois de scolarité chaque année. Ce rythme nous permet également de maintenir les temps d’activités périscolaires qui sont autant d’opportunités de découverte. L’éducation reste notre priorité. Nous prévoyons au cours des 3 prochaines années, un renforcement des écoles là où cela est nécessaire et un remodelage de la carte scolaire.

Nous dédoublerons à la rentrée les classes de CP et CE1 comme demandé par l’Etat. Les enfants bénéficieront ainsi de conditions d’apprentissage très favorables dans des classes limitées à une douzaine d’élèves.

Les forces de police travaillent de plus en plus ensemble.
La mixité des équipes est-elle un gage d’efficacité ?

Notre démarche est cohérente depuis des années. Elle consiste à conforter les outils qui apportent de la sérénité dans la ville. C’est le cas de la Maison de la justice et du droit ou des correspondants de nuits que la participation financière des organismes HLM permet de pérenniser. Nous renforçons également notre police municipale et la dotons d’outils innovants tels que la surveillance vidéo.

Le dernier maillon – et le plus important en matière de sécurité ! – c’est la police nationale. Un nouveau commissaire vient de prendre ses fonctions et nous espérons voir ses équipes confortées. L’innovation est aussi dans le lien et l’échange : nous avons mis en oeuvre dans les quartiers des opérations d’îlotage communes police nationale / police municipale. Ces opérations font reculer le sentiment d’insécurité et augmentent la performance des équipes. Elles sont évaluées très positivement par la population et par les équipes concernées.

 

La Garonne est un élément majeur de l’identité de Lormont. Comment sortir le fleuve de la carte postale et lui redonner un rôle au XXIe siècle ?

Notre ville connaît de grandes mutations mais doit garder un lien privilégié avec ce fleuve qui l’a vue naître. Pour que notre population prenne pleinement conscience de la richesse que représentent la Garonne et les coteaux, nous multiplions les animations qui nourrissent l’envie de fleuve et de nature telles que les Dimanches sans voiture et les marchés gourmands. La Garonne est un atout formidable qui peut contribuer au développement économique et à l’attractivité de nos territoires.

Reprenons le cabotage des marchandises pour réduire les difficultés de circulation. Développons davantage le transport fluvial touristique. La décennie à venir ouvre une nouvelle page pour Lormont, davantage tournée vers Bordeaux.

Le mag' audio

 

 

A la Une

Edito

 

Au fait

Regards

Grand format

Pratique

Tribunes

L'ours

En téléchargement

Podcasts