Magazine

Lormont actu – Mai-juin

1 document Publié le

Magazine de la Ville de Lormont n°122
"Des coteaux, un parc"

Liste des documents

Sommaire

Au fait !

  • Verts trottoirs
  • Quand les enfants font des bulles
  • Du bio aquaponique
  • Arrêt sur image
  • Éloquents !
  • Un tea et du Wifi, svp !

Regards

  • Un corridor écologique à préserver

Grand format

  • Des coteaux, un parc
  • Parc de l’Ermitage : attention requise
  • Rachel, bergère urbaine

Pratique

Tribunes

 

Trois questions à Jean Touzeau, maire de Lormont

Le parc des Coteaux déploie 400 hectares de nature de Bassens à Floirac. En quoi cet espace est-il un atout pour Lormont et plus globalement pour la rive droite ?

Jean Touzeau, maire de Lormont : Le parc des Coteaux est devenu au fil des ans un atout incontestable et il le restera. Sa gestion intercommunale et son classement en Espace naturel sensible ont permis de le sanctuariser en le préservant notamment de la pression immobilière. Parallèlement, nous l’avons ouvert et rendu accessible aux publics pour lesquels il a une vocation d’éducation, de formation et de sensibilisation au développement durable. Ces 400 hectares de nature constituent la colonne vertébrale verte de la rive droite. Les nombreux projets qui s’y développent, comme la biennale Panoramas, ou le projet récent de pâturage, contribuent au rayonnement du parc à l’échelle métropolitaine, départementale et même régionale. Cet engagement intercommunal ne dispense pas chacune des villes de développer des projets de proximité, à l’instar de ce qui est fait avec la Ferme des Iris, le Fil vert ou la valorisation de nos espaces vertsLa raison et le dialogue s’imposent, c’est une évidence. C’est préférable à l’affrontement et à la violence. Les Gilets jaunes mettent en exergue des fractures sociales. Leurs principales revendications se situent dans le champ des inégalités. Ces problématiques sont au coeur de nos préoccupations.

Je suis extrêmement attaché au vote et à la légitimité donnée par le vote. Je souhaite aussi que la démocratie participative permette aux habitants de devenir acteurs des orientations et des décisions, tant locales que nationales. C’est ce que nous proposons à Lormont au travers de nombreuses instances. Le document d’étape que j’ai adressé aux Lormontais ces  derniers mois va dans ce sens.

Ma seule « doléance », en tant que maire, vise à ce que mes administrés participent davantage encore à la démocratie participative locale. Ils sont déjà plusieurs centaines et je souhaite qu’ils soient encore plus nombreux à co-construire le projet de ville.

Lormont accueille la première ferme aquaponique de l’agglomération, la plus grande de France en zone urbaine. Pourquoi la Ville a-t-elle été séduite par cette implantation ?

 

Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre projet de ville et ses objectifs de développement durable. Il s’agit d’imaginer et de favoriser des pratiques différentes de celles du siècle passé, plus respectueuses de l’environnement. Un certain nombre d’acteurs et de partenaires privés ou issus de l’économie sociale et solidaire partagent nos préoccupations. Les enjeux sont importants pour le devenir des générations futures. La Ville est très favorable à ces projets innovants et au développement de cette nouvelle économie. Au fil des initiatives, je crois que nos administrés affirment eux aussi leur volonté et leur envie de s’associer à cette démarche.

Le 1er concours d’éloquence de Lormont a remporté un grand succès. Cet événement ou des actions similaires sont-elles appelées à se développer ?

Le plus important n’est pas l’aspect événementiel des Messagers mais sa dimension éducative et tout le travail qui a été mené en amont du concours. Ce projet a réuni et mobilisé de nombreux acteurs associatifs, éducatifs et municipaux. Cela a une incidence directe sur le bien vivre ensemble, sur l’estime de soi, sur la capacité à porter des projets, à faire son chemin dans la vie et à défendre des valeurs.

L’intelligence du projet, l’ampleur de la mobilisation, la pertinence de l’objectif et des résultats sont à saluer. Toutes ces initiatives innovantes traduisent la richesse des acteurs qui les portent et contribuent, à Lormont bien plus qu’ailleurs, à la modernité de la Ville.

Le mag' audio

 

 

A la Une

Edito

 

Au fait

Regards

Grand format

Pratique

Tribunes

En téléchargement

Podcasts