Magazine

Lormont actu – Mars-avril test

1 document Publié le

Magazine de la Ville de Lormont n°127
"Travailler pour s'insérer"

Liste des documents

le nom du sommaire

Au fait

Regards

  • L’ascension rapide d’un homme patient

Grand Format

  • Travailler pour s’insérer
  • Où sont les femmes aux mains vertes
  • Des saveurs pleines d’expérience

Pratique

En téléchargement

Podcast

Trois questions à Jean Touzeau, maire de Lormont

La nouvelle piscine est l’un des investissements majeurs des trois prochaines années. Ce projet cher aux habitants est-il bouclé ?

Jean Touzeau, maire de Lormont : La nouvelle piscine est effectivement très attendue des
Lormontais et nous y travaillons depuis deux ans. L’équipement actuel est vieillissant et
peu fonctionnel. Nous en assurons l’entretien régulier mais les difficultés sont croissantes.
Le calendrier devrait nous permettre d’avancer rapidement. Le plan de financement est en
cours de bouclage : 11 millions d’euros partagés entre la Ville, la Métropole, l’État, la Région
et le Département. Bien entendu, nous veillons à ce que la part communale soit la plus
réduite possible.

Cette nouvelle piscine reconstruite à proximité immédiate de l’ancienne, est au coeur
du renouvellement urbain de Carriet. Nous souhaitons y prioriser l’apprentissage de la
natation scolaire tout en maintenant les nombreuses activités associatives. L’ouverture de
la nouvelle piscine est envisagée pour 2023/2024. Le bassin actuel restera opérationnel
pendant la durée des travaux

LA : La Ville soutient l’insertion par l’activité économique.
Est-ce une réponse efficace au chômage ?

 

JT : L’insertion, la formation, la qualification sont et resteront nos préoccupations, quelle que soit l’évolution du marché de l’emploi. L’insertion économique et sociale est essentielle. Chacun peut avoir besoin d’être soutenu, accompagné, formé, remotivé suite à une rupture dans sa vie professionnelle ou familiale. L’insertion par l’activité économique relève de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit du modèle économique de demain, un modèle qui, avec l’économie marchande, permet de soutenir l’emploi. Notre ville, engagée dans cette évolution, porte de nombreuses initiatives dont elle partage les valeurs de solidarité, de coopération et d’humanisme.

LA : Le nouvel Ehpad les Coteaux a ouvert ses portes. Les travaux de la nouvelle  résidence autonomie Victor Hugo sont engagés. Accompagner le grand âge passe-t-il prioritairement par des équipements adaptés ?

 

JT : Accompagner le grand âge passe obligatoirement par des équipements adaptés aux différentes phases du vieillissement. En 2030, 60.000 personnes auront plus de 85 ans au sein de la métropole. Le vieillissement est donc une réalité qu’il faut prendre en compte, comme nous le faisons à Lormont avec le pôle gérontologique. Le développement du maintien à domicile, le renouvellement des structures collectives d’hébergement, l’aménagement de l’espace public, la mutualisation et la complémentarité des équipements sont autant de points que nous travaillons avec les professionnels du secteur. Aujourd’hui, il faut penser la ville pour et avec les personnes âgées.