Magazine

Lormont actu – Septembre-octobre 2021

1 documentPublié le

Magazine de la Ville de Lormont n°136
"Une rentrée savoureuse"

Liste des documents

Sommaire

A la Une

Edito & ours

  • Trois questions à Jean Touzeau, maire de Lormont

Grand format

      Pratique

      Tribunes

      En téléchargement

      Podcast

      Trois questions à Jean Touzeau, maire de Lormont

      Lormont actu :  Dans quelles conditions s’est passée la rentrée scolaire ?

      Jean Touzeau, maire de Lormont :Nous avons organisé de nombreuses réunions préparatoires avec tous les personnels de la Cité éducative. Et comme chaque année, je me suis rendu dans une grande partie des écoles de Lormont le jour de la rentrée. Je peux donc affirmer que cette rentrée scolaire s’est très bien passée. J’ai ressenti beaucoup de sérénité et de confiance. Nous vivons une rentrée apaisée, malgré un contexte sanitaire toujours fragile. Certains pays ferment leurs écoles durant des mois, et peut-être pour des années. On ne mesure pas encore les conséquences de cette absence de réponse éducative… Je suis heureux de constater que la France est parmi les pays qui réussissent le mieux à maintenir les établissements scolaires ouverts pendant la crise. L’éducation est la priorité de la Ville. Cela se traduit par un soutien avec des moyens qui sont à la hauteur de ces enjeux. Les éléments forts de notre projet éducatif sont bien pris en compte par l’ensemble de la communauté éducative.

       

      LA : Lormont applique-t-elle le pass sanitaire dans les lieux culturels et de loisirs ?

       

      JT :  Lormont applique le pass sanitaire dans tous les lieux concernés par les décisions nationales. Nous appliquons bien sûr ce pass sanitaire avec la souplesse nécessaire lorsque se pose telle ou telle situation particulière. Des tests rapides peuvent par exemple être organisés pour faciliter l’accès. Nos administrés comprennent massivement la nécessité d’appliquer ces règles. Lors du marché gourmand, du bal et du feu d’artifice (le 25 août), nous avons organisé un espace bien aménagé et bien géré. Nous n’avons eu que des remontées extrêmement positives suite à cet événement. Il est évident que nous devons continuer de nous mobiliser pour la vaccination. Ma position est très claire : un maximum de personnes doit être vacciné afin de favoriser le retour de tous à une vie normale.

       

      LA : La zone 30 va être étendue à de nombreuses voies de circulation.
      Pourquoi une telle mesure ?

      JT : Notre ville est déjà très majoritairement en zone 30. L’enjeu à Lormont est d’améliorer le fonctionnement des zones 30 existantes et des quelques axes maintenus à 50 km/h. Plus que l’aspect réglementaire, ce qui me préoccupe en tant que maire, c’est l’application de ces prescriptions. Les limitations de vitesses existantes doivent être respectées. La responsabilisation citoyenne est essentielle. Les conseils de quartier peuvent contribuer à la renforcer. Un certain nombre de dispositions techniques simples peuvent permettre une meilleure prise en compte des circulations douces sans qu’il soit pour autant nécessaire de recomposer toute la ville ! Je pense à des bandes rugueuses, à une signalisation et à un balisage qui ne nécessitent pas de grands travaux et en appellent plutôt à la responsabilité des usagers. Nous allons donc ouvrir, comme nous le faisons régulièrement à Lormont, des espaces de co-construction qui nous permettront d’améliorer, rue par rue, la circulation en limitant le plus possible la vitesse automobile. Notre chance à Lormont, c’est d’avoir tous les services à proximité de l’habitat. Il est possible de répondre à la quasi-totalité de ses besoins sans recourir à sa voiture, en empruntant les cheminements doux. En tissu urbain, c’est le piéton et le cycliste qui doivent être priorisés. Pour la sécurité de tous et notamment des enfants, nous devons non seulement ralentir mais aussi limiter la circulation automobile. C’est particulièrement vrai à proximité de nos écoles qui sont parfaitement accessibles à pied et à vélo.