Renouvellement urbain de Carriet phase 2 : Un deuxième élan pour un quartier à haut potentiel

 

 

 

 

Carriet fait l’objet d’une nouvelle phase de renouvellement urbain jusqu’en 2028. Celle-ci concerne les secteurs de Mireport et Carriet intermédiaire et a pour objectif d’améliorer le cadre de vie des habitants.

2003-2011 : une première phase

Carriet a été le premier quartier lormontais concerné par le renouvellement urbain. De 2003 à 2011, une première phase de transformation a concerné la partie haute de Carriet, marquée en 2008 par l'arrivée du tramway. Ce programme de rénovation urbaine s’est traduit par la démolition/reconstruction/réhabilitation de plus de 450 logements permettant de diversifier les typologies d’habitats, la transformation complète de la rue Louis Beydts, la reconstruction de 2 pôles éducatifs, la création d’un équipement multi-accueil spécialisé petite enfance, la réalisation du parc actif économique le long de la rocade.

 

2018-2028 : une seconde phase

Cette nouvelle phase de renouvellement urbain à Carriet concerne les secteurs de Mireport et Carriet intermédiaire. 720 ménages sont concernés par cette nouvelle phase.

> Diversifier l’habitat

  • 216 logements vont être démolis, principalement à Mireport (le long de la rocade) et sur le bas Carriet.
  • 503 logements collectifs vont être réhabilités et bénéficier d’améliorations thermiques et de modernisation des parties communes.  
  • 241 nouveaux logements vont être construits, pour moitié individuels. Ces logements seront proposés en accession à la propriété privée et sociale.

> Poursuivre le développement économique

L'accompagnement du développement économique et de l'emploi local est au cœur du projet de renouvellement urbain de Carriet. Les nouveaux bâtiments réservent une place de choix aux activités de services et aux commerces avec 9000 à 12000 m² de droits à bâtir à céder. Le parc actif va se prolonger sur Mireport, au sud de l’actuel zone économique, tandis que sur le Bas Carriet, un nouveau quartier d’activités prendra place en bordure de Garonne, le long de la voie ferrée.

> Préserver et valoriser la nature existante

La nature est au cœur de l'identité de Carriet. Les qualités paysagères du quartier, marquées par la présence du coteau boisé et son ouverture vers l’Ouest sont préservées et renforcées. La requalification du quartier s’appuie sur le Parc des coteaux qui en devient l’équipement majeur. Il s’agit de créer un grand parc habité où les différentes strates de végétation accompagnent le bâti et donnent un sentiment de nature et une vraie qualité environnementale.

> Réhabiliter et aménager les espaces publics

Le réaménagement des espaces publics va améliorer le fonctionnement du quartier et faciliter la coexistence entre habitat et activités économiques.

La piscine municipale de Lormont, construite en 1975, fait partie du programme des 1 000 piscines.  Il n’est pas envisagé de la réhabiliter, mais de reconstruire un nouvel équipement aquatique sur le même site, un peu plus au Sud, sans interruption de service. Sa mise en service est prévue pour la mi-2024.

> Favoriser les mobilités

En complément du tramway qui longe la rocade, des lignes de transport en commun en site propre sont en cours d'aménagement dans le Bas Carriet le long des quais (liaison bus Bassens Campus). Tramway et TCSP mettent l'un et l'autre le cœur de Bordeaux à moins de 30 minutes des habitants de Carriet.

Le fil vert relie le haut Carriet au bourg ancien (en passant sous le pont d’Aquitaine) et permet une liaison piétonne.

Des espaces publics de quartier vont être créés en trois lieux appelés « plates formes de mobilité » pouvant accueillir un arrêt de bus, des animations ponctuelles, des commerces ambulants, …. et contribuer à améliorer l’accessibilité du quartier.

Le programme en chiffres

  • 216 démolitions
  • 503 réhabilitations
  • 241 nouveaux logements semi-collectifs ou individuels
  • 96 millions d’euros
  • 8 années de travaux sur les espaces publics et sur les logements


Financeurs : Etat, Bordeaux Métropole, Domofrance, Ville

Calendrier

La fabrique d’un projet urbain de si grande ampleur prend du temps, et se déroule en plusieurs étapes :

 

  • depuis 2017 : réalisation d’études techniques et définition des grands objectifs d’aménagement,
  • 2020 : aménagement d’une partie du fil vert jusqu’à Mireport et aménagement de l’entrée dans le parc des Coteaux / arrivée du fil vert au niveau de la plate forme bdl Odilon Redon et poursuite des études techniques,
  • 2020 > 2022 : diversification fonctionnelle (piscine / espaces publics de quartier pouvant accueillir un arrêt de bus, des animations ponctuelles, des commerces ambulants, ….) et requalification de certains espaces publics,
  • 2021 > 2025 : démolitions de 216 logements,
  • 2020 > 2027 : aménagements et requalification des autres espaces publics,
  • 2021 > 2027 : construction de nouveaux logements (241)  et réhabilitations (503),
  • 2027 > 2028 : livraison des derniers bâtiments.

Contact
Hélène Durand-Laville / Cheffe de projet développement territorial
05 57 77 98 86 / helene.durandlaville@lormont.fr