Lavoir Gelot (du Pimpin)

Cette page, accessible par un QR-Code in situ, a été créée par les Amis du Vieux Lormont afin de permettre au promeneur d'obtenir des informations sur l'histoire patrimoniale du site visité.

Il existait vers 1820 un lavoir à peu près au même endroit que celui-ci, mais, après 1840, à la suite de travaux sur la rue du Pimpin, on a dû le démolir et en reconstruire un nouveau.

 

Un marché très détaillé a été passé en 1852, entre M. Gelot, entrepreneur (qui a laissé son nom  à l’édifice), et le maire de Lormont M. Bichon. Il était précisé tout d’abord que tout matériau utilisable devait être récupéré sur l’ancien lavoir. Les dimensions du bassin seraient de 7m de long sur 3,25m de large, la margelle haute de 0,65 m et le fond dallé de grands carreaux de Gironde, l’enceinte large d’un mètre, en pavé de Barsac. Etaient également prévus deux escaliers de trois marches car le bassin était un peu encaissé dans le remblai créé par les travaux de la rue.

Au moment de la mise en eau, en 1853, M. Chaigneau, propriétaire de la source qui alimentait son vivier et le précédent lavoir, a refusé de laisser passer l’eau, obligeant la mairie a chercher une nouvelle source. Elle fut trouvée plus haut sur le coteau et appelée "du Pimpin", et il fallut construire une canalisation plus longue et donc beaucoup plus coûteuse.

Ce lavoir n’est plus utilisé depuis les années 1970, mais, entretenu par les municipalités successives, l’ensemble du bâtiment est resté en bon état depuis lors.

Il faut noter l’assemblage des pierres de margelle dit « en queue d’aronde », classique en ébénisterie mais rare en taille de pierre, et le réseau de barres métalliques qui renforce la charpente pour l’empêcher de gauchir.

Localiser

image description Localiser

Informations annexes au site

tout l’agenda